Accueil

  STRUCTURES D’INTERVENTION

1) Le Laboratoire de métallogénie expérimentale et quantitative (LAMEQ)

  Le groupe de recherche en métallogénie expérimentale co-dirigée par les professeurs Damien Gaboury et Réal Daigneault est une nouvelle unité de recherche au sein du CERM. Ce groupe a reçu son accréditation comme unité de recherche à l’UQAC sous l’appellation LAMEQ le LAboratoire de Métallogénie Expérimentale et Quantitative. Le groupe a comme objet de recherche les processus métallogéniques responsables des gisements hydrothermaux.
L’utilisation d’appareillages de haute technologie permet d’analyser les sulfures naturels et synthétiques. L’innovation première cependant est la production de sulfures synthétiques expérimentaux par le Système Hydrothermal Expérimental (SHE) qui permet d’étudier tous les paramètres physico-chimiques contrôlant l’incorporation des éléments traces dans les sulfures hydrothermaux.
    Site web

2) La Chaire de recherche du Canada en métallogénie magmatique

  Les métaux sont couramment utilisés dans la vie de tous les jours : nos ustensiles de cuisine sont en nickel, les catalyseurs de nos automobiles contiennent du platine et nos bâtons de golf du titane. Depuis une cinquantaine d'années, le Canada est un des plus important producteur de nickel, de platine et de titane du monde. Depuis peu, des diamants ont été trouvés au Canada. Tous ces métaux et le diamant se retrouvent dans des roches magmatiques (des roches fondues provenant de la croûte ou du manteau terrestre). La raison d'être de la Chaire de recherche du Canada sur les gisements magmatiques est la compréhension des mécanismes de formation de ces gisements pour prévoir la présence ou l'absence de minerai dans ces roches.
En plus de contribuer au financement des études de 2e et 3e cycle, la Chaire de recherche en métallogénie magmatique dirigée par le professeur Sarah-Jane Barnes a permis de mettre sur pied un laboratoire en spectrométrie de masse (LA-ICP-MS) spécialisé dans l’ablation laser des sulfures, particulièrement Terre rares, platinoïdes et sélénium. L’information ainsi acquise dans le laboratoire s’avère cruciale pour développer des méthodes d'exploration des gisements magmatiques et maintenir le Canada au rang des plus importants producteurs de ces métaux.
    Site web

3) L’Équipe de recherche sur les eaux souterraines

  Cette équipe de recherche du CERM mène des travaux sur le couplage de phénomènes hydrogéologiques, géomécaniques et hydrogéochimiques en massif rocheux, sur l’évaluation des ressources en eau souterraine et sur la protection des sources souterraines d’eau potable. Elle regroupe des chercheurs en hydrogéologie, en géomécanique, en géochimie, en géologie structurale, en sédimentologie, en télédétection et en géomatique.
    Site web

4) Le Fonds minier du Saguenay Lac-Saint-Jean

  Le Fonds minier du Saguenay Lac-Saint-Jean a été initié par le CERM en 1993, avec l’aide du CRCD, des quatre MRC et des entreprises de la région. Son mandat est d'encourager, de promouvoir et de stimuler la prospection minière au Saguenay – Lac-Saint-Jean, afin de découvrir des indices minéralisés pouvant conduire à la mise en valeur de gisements métalliques et de dépôts de minéraux industriels. À ce jour, plus de 250 prospecteurs ont été formés, ce qui a donné lieu à la création de l’Association des prospecteurs du Saguenay Lac Saint-Jean, laquelle compte plus de 80 membres actifs aujourd’hui. Le Fonds a récemment orienté sa mission vers le développement des minéraux industriels de la région SLSJ.
    Site web

5) Le Consortium de recherche en exploration minérale (CONSOREM)

  Le Consortium de recherche en exploration minérale est une structure de recherche unique au Québec dans le secteur de l’exploration minérale. Cette structure créée en 2000 représente un partenariat industrie-gouvernement-université visant le développement de la recherche en exploration minérale. Le CONSOREM compte 14 membres industriels, le ministère des ressources naturelles du Québec et les universités UQAC, UQAM et UQAT. Son financement est assuré par une entente spécifique de 5 ans (2007-2012) avec des ministères provinciaux et Développement Économique Canada (DEC). Les objectifs du CONSOREM sont :

  • le développement de technologies et de connaissances appliquées à l'exploration minérale,
  • le développement de modèles d'exploration minérale,
  • le transfert de connaissances vers l’industrie,
  • la formation de personnel hautement qualifié en exploration minérale.

    Site web