Mission


FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE MINÉRALE
AU SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN

À travers trois volets:

VOLET 1 : Développer et valoriser le potentiel minéral de la région avec une emphase sur les minéraux critiques et stratégiques (MCS) et industriels;

Au Québec, les principaux métaux critiques pour les usines de transformation (ex. : affinerie, fonderie, aluminerie) sont l’aluminium, le cuivre et le zinc. Le Québec possède également un très fort potentiel pour les MCS liés aux énergies renouvelables et aux hautes technologies comme le lithium, les éléments des terres rares, le graphite, le cobalt, le titane, le nickel, le vanadium, les éléments du groupe du platine, l’apatite et le niobium.

La région du SLSJ possède d’importantes alumineries ainsi que plusieurs indices et gîtes de MCS, dont la mine Niobec, une des 3 mines de niobium en opération dans le monde. Plusieurs projets miniers avancés sont également présents dans la région comme le gîte Crevier riche en tantale-niobium (NioBay Metal), la zone à terres rares de la mine Niobec, le projet d’usine de transformation de vanadium-titane de Saguenay (Métaux BlackRock) ainsi que le gîte d’apatite/phosphate Lac à Paul (Arianne Phosphate). La région possède également plusieurs indices minéralisés de MCS et un très fort potentiel pour de nouvelles découvertes.

Les minéraux industriels comme la silice, le calcaire, la wollastonite, la calcite, le feldspath, les granulats denses ainsi que des dépôts de pierre architecturale (granit) sont également présents au SLSJ et représentent une partie importante du potentiel minéral régional. La région possède également un potentiel pour les pierres gemmes.

La valorisation de ce potentiel minéral pour la TRCM implique plusieurs actions : (1)  faire connaître les actifs de la région, tels que les nouvelles découvertes et les projets en développement à travers la carte routière minérale (CRM) ; (2) publier des fiches d’information minérales (FIM) ; (3) Mettre en place une vision stratégique pour l’acquisition des connaissances géoscientifiques du territoire et réaliser des projets spécifiques ; (4) diffuser le potentiel minéral au grand public à travers le Forum minier régional, les infolettres, les articles journalistiques et le site web ; (5) offrir un support financier et professionnel aux prospecteurs par des interventions terrain et bureau du géologue de la TRCM et par l’analyse d’échantillons pour contribuer aux découvertes régionales (6) offrir une formation prospecteur répondant aux besoins des Premières Nations en collaboration avec le Centre des Premières Nations Nikanité de l’UQAC et la nation innue.

VOLET 2:  Positionnez la région en tant que fournisseur de produits et de services;

La région du SLSJ possède plusieurs intervenants qui peuvent offrir leurs services pour le développement minéral responsable. La TRCM vise à faire connaître l’ensemble des intervenants et leurs services à travers l’outil de la carte routière minérale (CRM) qui offre une visibilité par rapport aux infrastructures et autres informations. La TRCM vise également à valoriser et à diffuser la capacité régionale notamment par l’ajout de liens vers les sites web des fournisseurs sur le site web de la TRCM ou par la publication de la carte routière minérale sur d’autres plates-formes d’organisations régionales.

VOLET 3: Répondre aux besoins du milieu en matière de développement minéral responsable.

La TRCM joue un rôle d’accompagnement des intervenants impliqués dans le domaine de l’exploration minérale responsable. En ce sens, ces principales actions sont : (1) de concerter les intervenants régionaux par la tenue de réunions par comité ; (2) d’élaborer un microprogramme de formation universitaire dans le domaine des sciences de la Terre avec le Centre des Premières Nations Nikanité ; (3) de soutenir le développement d’un Fonds minier autochtone  ; (4) d’élaborer des projets spécifiques notamment avec la communauté universitaire de l’UQAC sur des projets de recherche en exploration minérale ; (5) d’offrir un support aux acteurs régionaux (autres que les prospecteurs) selon les demandes.